Entreprendre à Beaupréau-en-Mauges

Le dispositif Entreprendre, de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI), est une opération qui a pour but d'attirer des porteurs de projet. Il permet de détecter les chefs d'entreprise qui sont dans une démarche de transmission, de recenser les locaux disponibles, d'identifier et d'accompagner les porteurs de projets intéressés par des opportunités d'affaires sur le territoire et de mettre en relation les créateurs, repreneurs, cédants, partenaires et élus.

L’objectif de cette démarche est de favoriser le dynamisme et l’attractivité de la commune en maintenant les activités commerciales et tertiaires dans les centres-bourgs de Beaupréau-en-Mauges. La municipalité accompagne les cédants d’entreprises dans la transmission de leurs affaires et valorise les opportunités de fonds de commerce et de locaux vacants.

demarche entreprendre illustration

demarche entreprendre contact

 

Diagnostic local sur le commerce et la consommation

La municipalité de Beaupréau-en-Mauges, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de Maine-et-Loire, a réalisé une étude auprès des professionnels pour mener une réflexion sur les perspectives et la structuration commerciale de son territoire. La population a également été interrogée afin de recueillir les avis concernant le dynamisme commercial local.

Beaupréau-en-Mauges dispose de l’offre commerciale la plus importante de Mauges Communauté, légèrement supérieure à celle de Chemillé-en-Anjou, avec 32 694 m2 de surface commerciale. 84 % de l’offre de la commune est concentrée à Beaupréau.

Offre commerciale à Beaupreau-en-Mauges

 

Résultats de l'enquête auprès des habitants

La population a été invitée à répondre à une enquête (en ligne et par téléphone) sur ses habitudes de consommation. 388 questionnaires sont exploitables.

Une offre à compléter selon les habitantsdemarche_entreprendre_schema4.png

62 % des répondants estiment qu’il manque des commerces et services à Beaupréau-en-Mauges.

Plus de 6 habitants sur 10 estiment que l’offre en commerces et services de la commune nouvelle n’est pas suffisante.

Les avis des habitants et des professionnels convergent sur les activités à renforcer. Les consommateurs qui se sont exprimés souhaitent notamment une gamme plus complète sur l’habillement, une offre en sport/sportwear et une restauration plus qualitative.

59 % des répondants consomment des produits issus de l’agriculture biologique

Les produits issus de l’agriculture biologique ont plutôt les faveurs des habitants.

59 % en consomment à l’échelle de la commune. Le ratio s’élève à 82 % pour les CSP+ (catégories socioprofessionnelles supérieures) alors que les 60 ans et plus sont moins enclins à consommer ce type de produits (51 %).

Les fruits et légumes sont les principaux produits ciblés, suivis par la viande et ensuite le lait/laitage.

Les circuits courts privilégiés

Environ 8 répondants sur 10 déclarent consommer des produits locaux. Comme pour l’agriculture biologique, le choix se porte avant tout sur les fruits et légumes (53 %). Parallèlement, la consommation de produits en vrac (principalement les céréales, fruits secs et féculents) reste une pratique encore minoritaire (43 %).

Si toute la population, quel que soit l’âge, consomme des produits locaux dans des proportions similaires, les 60 ans et plus sont en revanche moins sensibilisés à l’épicerie en vrac et sans emballage (ratio de 30 % pour cette tranche d’âge).

 

Résultats de l'enquête auprès des professionnels

Afin de maximiser le taux de réponse, le questionnaire auprès des commerces et services a été mené en face à face et par téléphone, ce qui représente 111 questionnaires remplis, soit un taux de réponse de 65 %.


demarche entreprendre schema2Les commerces et services sont plutôt en bonne santé. En effet, 46 % des professionnels déclarent une progression du chiffre d’affaires. Les commerces et services de Beaupréau-en-Mauges s’inscrivent globalement dans une bonne dynamique économique : 41 % affichent une stabilisation de leur chiffre d’affaires (voir graphique).

1 client sur 2 est originaire de sa commune déléguée

En moyenne, les habitants de chaque commune déléguée constituent 54 % de la clientèle par établissement.

Ce ratio s’élève à près de 70 % en alimentaire et environ 60 % pour les services à la personne (coiffure, esthétique-beauté…). Il est inférieur à 50 % pour l’équipement de la maison et l’équipement de la personne.

Clientèle de passage : un impact plutôt limité

Une large majorité de professionnels bénéficie d’une clientèle de passage, c’est-à-dire de personnes profitant de leur trajet domicile / travail ou de déplacements liés aux loisirs pour effectuer des achats ou consommer des services.

Cependant, leur part dans le chiffre d’affaires des commerces et services de Beaupréau-en-Mauges demeure faible. Pour près de 7 professionnels sur 10, cette clientèle représente moins de 5 % de l’activité. 1 répondant sur 10 estime le poids de sa clientèle de passage supérieur à 20 %. Il s’agit notamment de café-bar-restaurant.

Dynamique commercialedemarche entreprendre schema3

62 % des commerces et services répondant jugent la dynamique commerciale globalement satisfaisante. Plus de 6 commerces et services sur 10 se montrent satisfaits (voir graphique).

De nombreux projets d’investissement

Près d’1 professionnel sur 2 a programmé des investissements au cours des trois prochaines années. Ce sont le plus souvent des agrandissements ou des aménagements de local qui sont envisagés.

Des projets de transmission

La part des commerces et services s’inscrivant dans uneperspective de transmission / cessation est importante (33 %). Pour la moitié, ce projet est envisagé dans l’année. Le plus souvent, les commerçants aspirent à un départ à la retraite. À noter que Beaupréau concentre 58 % des projets de transmission / cessation du territoire communal.

Consultez la restitution complète de l'étude pdfen cliquant ici

 

 

Contact 

Camille Chauvin Chargée de développement centre-ville 

02 41 71 76 80 - 07 48 10 40 99  /  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

Imprimer